FAUGUERNON 

Le Pays de l'Aulne et du Hêtre 

FAUGUERNON en 2017 

~

Situé au cœur du Pays d’Auge, le petit village de Fauguernon, d’une superficie de quelques 750 ha, a sans doute toujours connu une vie très rurale et très calme depuis son origine, depuis sa séparation d’avec Norolles, sans doute au début du 13ème siècle, en bénéficiant à l’époque de l’autonomie paroissiale. 

Les écrits historiques ou narratifs, y compris dans le journal de Fauguernon, peuvent laisser croire à une vie militaire intense avec notamment la présence d’une forteresse millénaire. Si au fil des siècles, quelques armées anglaises, françaises, prussiennes aussi dit-on, ont tenu à s’assurer de tenir l’éperon rocheux de Fauguernon, le village n’a, à notre connaissance, jamais eu à supporter de combats violents et destructeurs, même pendant la dernière guerre de 1939-1945. 

Les espaces naturels et agricoles rythment la vie quotidienne, capturent le regard et constituent un cadre de vie préservé et privilégié. Beaucoup pensent, à raison sans doute, que Fauguernon est un petit paradis. L’étroitesse des chemins oblige à une circulation douce, le ciel bien évidemment normand impressionne par ses variations, les bois du Morbec ou de la Pleure apportent leur respiration, les haies bocagères protectrices entourent aussi bien herbages ou prairies, les animaux en tous genres ou presque chantent, chassent, vivent. Que demander de plus ? 

Oui, les 245 habitants demandent  parfois plus, c’est aussi naturel. Plus d’internet, plus de voies élargies parfois,  du transport collectif aussi, … A la campagne, toutes les demandent ne peuvent être satisfaites, à la ville non plus. Le village restera pour encore au moins quelques décennies paisible et rural. Il n’y aura pas d’autoroute, ni de voie ferrée, ni d’éléphant à Fauguernon. Et le petit paradis restera petit paradis, avec internet aussi. 

Seule interrogation, Fauguernon, après avoir quitté Norolles au Moyen-Âge, pourrait se remarier avec d’autres communes au 21ème siècle. En attendant, l’eau va continuer à couler dans le Morbec, le Fauguernon et le Carbonnet. 

ACTUALITES 

 

Le mot du Maire 

de janvier 2020 ici 

 

 

Conseil municipal 

le compte rendu du conseil municipal du 18 décembre est en ligne ici. 

 

 

Journal  

Le journal N°43 de janvier 2020 est sorti !  

et c'est ici 

 

 

Idées parcours  

Balades au coeur de Fauguernon ici 

 

 

Histoire 

Fauguernon, XVème Siècle... 

 

 

Enquête publique  

vente de chemins 

Conclusion 

 

 

 

Le Taxibus 

Il vient me chercher à domicile si j'appelle... 

 

 



 

A noter: 

INFO: les numéros de téléphone de la Mairie ont été regroupés! Pour nous joindre un seul numéro:  

09 67 18 98 28  

FAUGUERNON en 2020 

 

Situé au cœur du Pays d’Auge, le petit village de Fauguernon, d’une superficie de quelques 750 ha, a sans doute toujours connu une vie très rurale et très calme depuis son origine, depuis sa séparation d’avec Norolles, sans doute au début du 13ème siècle, en bénéficiant à l’époque de l’autonomie paroissiale.

Les écrits historiques ou narratifs, y compris dans le journal de Fauguernon, peuvent laisser croire à une vie militaire intense avec notamment la présence d’une forteresse millénaire. Si au fil des siècles, quelques armées anglaises, françaises, prussiennes aussi dit-on, ont tenu à s’assurer de tenir l’éperon rocheux de Fauguernon, le village n’a, à notre connaissance, jamais eu à supporter de combats violents et destructeurs, même pendant la dernière guerre de 1939-1945.

 Les espaces naturels et agricoles rythment la vie quotidienne, capturent le regard et constituent un cadre de vie préservé et privilégié. Beaucoup pensent, à raison sans doute, que Fauguernon est un petit paradis. L’étroitesse des chemins oblige à une circulation douce, le ciel bien évidemment normand impressionne par ses variations, les bois du Morbec ou de la Pleure apportent leur respiration, les haies bocagères protectrices entourent aussi bien herbages ou prairies, les animaux en tous genres ou presque chantent, chassent, vivent. Que demander de plus ?

Oui, les 253 habitants demandent  parfois plus, c’est aussi naturel. Plus d’internet, plus de voies élargies parfois,  du transport collectif aussi, … A la campagne, toutes les demandes ne peuvent être satisfaites, à la ville non plus. Le village restera pour encore au moins quelques décennies paisible et rural. Il n’y aura pas d’autoroute, ni de voie ferrée, ni d’éléphant à Fauguernon. Et le petit paradis restera petit paradis, avec internet aussi.

 Seule interrogation, Fauguernon, après avoir quitté Norolles au Moyen-Âge, pourrait se remarier avec d’autres communes au 21ème siècle. En attendant, l’eau va continuer à couler dans le Morbec, le Fauguernon et le Carbonnet.